Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

L’armée américaine a désormais son arme antiaérienne laser




Publié par Paolo Garoscio le 19 Août 2021

Les armes laser semblent bien parties pour devenir le futur de l’armement dans le monde, en commandant des systèmes de défense. Après la démonstration de l’HELMA-P, laser antidrones français, en juillet 2021, c’est au tour de l’armée américaine de dévoiler son système de défense antiaérienne. Un système beaucoup plus complet, selon le communiqué de presse de l’US Army.



Le DE M-SHORAD testé avec succès à Fort Sill

(c) US Army
(c) US Army
Selon les informations publiées par le site de l’armée américaine, durant l’été 2021 à Fort Sill, dans l’Oklahoma, deux systèmes DE M-SHORAD (Directed Energy-Maneuver Short-Range Air Defense) ont participé à une simulation réussie avec succès de leurs capacités d’interception des menaces aériennes. Deux entreprises sont en concurrence : Northrop Grumman et Raytheon, chacune ayant présenté son arme développant un laser de 50 kilowatt.

Le « combat shoot-off », pensé pour confronter les capacités des deux prototypes, présentait l’ensemble des menaces contre lesquelles les armes lasers sont censées protéger les soldats : des drones et des roquettes, mais aussi des obus d’artillerie ou encore des mortiers.

Quatre Strykers équipés d’armes laser dès 2022 ?

Selon l’armée américaine, qui n’a pas donné de détails plus précis, quatre véhicules blindés de transport de troupes de type Stryker seront équipés d’armes antiaérienne laser de type DE M-SHORAD dès 2022. Un premier pas, car, comme l’a déclaré le professeur Craig Robin, à la tête du DE Project Office au sein du RCCTO (Rapid Capabilities and Critical Technologies Office) de l’armée américaine, « on sait que ce ne sera pas parfait, mais nous continuerons de travailler avec les soldats pour intégrer leurs retours et les leçons tirées de ce prototype », notamment dans les prochaines armes laser développées.

Le Colonel G. Scott McLeod, du RCCTO, s’est quant à lui félicité de la rapidité du travail effectué : « il aura fallu simplement 24 mois pour les équipes du gouvernement et de l’industrie pour concevoir, intégrer et rendre opérationnel » le DE M-SHORAD.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.