Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

L’Outre-mer à l’honneur avec les futurs patrouilleurs de la Marine nationale




Publié par le 27 Mai 2021

Ces nouveaux navires, qui devraient être livrés entre 2023 et 2025, porteront les noms de six grands héros ultramarins de la France libre, compagnons de la Libération.



Six nouveaux patrouilleurs ultramarins

Ministère des Armées
Ministère des Armées
La Marine nationale s’apprête à se doter de nouveaux bâtiments. Commandés en 2019, il s’agit de patrouilleurs Outre-mer (POM). Ces navires, dont la livraison est échelonnée entre 2023 et 2025, auront pour mission principale d’évoluer dans les collectivités d’Outre-mer. Deux patrouilleurs sont destinés à la Nouvelle Calédonie, deux à la Polynésie française et deux autres enfin à La Réunion.

Six navires au total, qui porteront les noms de six grands héros ultramarins de la France libre, compagnons de la Libération. Ces noms ont déjà été choisis : Auguste Bénébig, un originaire de Nouméa, Jean Tranape, Teriieroo a teriierooiterai, Philippe Bernardino, Auguste Techer et Félix Eboué. Ces navires porteront comme nom de classe, exceptionnellement, le patronyme du dernier bâtiment à être livré, à savoir Félix Eboué.

Les remplaçants des patrouilleurs P400

Traditionnellement, dans la Marine nationale, la classe d’un bâtiment porte le nom du premier de la série. En nommant la classe des POM Félix Eboué, le ministère des Armées a ainsi voulu rendre tout particulièrement hommage à ce dernier, mais aussi répondre au besoin capacitaire prioritaire de La Réunion, tout en attribuant un nom, pour le premier navire, à un natif de cette île.

Les patrouilleurs outre-mer sont présentés comme des bâtiments innovants. Ils sont dotés de capacités de surveillance augmentées, ainsi que d’une autonomie renforcée, primordiale pour évoluer dans les vastes zones océaniques d’outre-mer. Ils répondent à une priorité de la Loi de programmation militaire 2019-2025, en comblant les ruptures temporaires de capacité outre-mer. Ils remplaceront les patrouilleurs P400.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Point de vue

Mexique, la Révolution contre la Révolution

Deux défaites : le Viet Nam et l’Afghanistan

De génération mutilée à génération engagée, n’y a-t-il qu’un pas ?

Quelles conditions pour une coopération transatlantique rénovée et fructueuse ?