Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

De nouveaux canons Caesar pour l’armée française




Publié par Paul Malo le 1 Août 2022

Victime de son succès, le système d'artillerie autotracté ultra-mobile de Nexter fait l’objet de nouvelles commandes afin de reconstituer la capacité d'artillerie de l’Armée de Terre. Voire même plus...



18 exemplaires envoyés sur le front ukrainien

Des artilleurs ukrainiens utilisant un Caesar, pendant l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022.   (Crédit : Ministère de la Défense d'Ukraine)
Des artilleurs ukrainiens utilisant un Caesar, pendant l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022. (Crédit : Ministère de la Défense d'Ukraine)
Son arrivée sur le champ de bataille ukrainien a fait du bruit. Entre sa précision, son efficacité et sa mobilité, le Caesar peut clairement faire la différence sur le terrain. Mais pour en fournir aux forces armées ukrainiennes face à l’invasion russe, le ministère des Armées français a dû amputer le parc de systèmes d'artillerie Caesar de l’Armée de Terre. Le ministère a donc passé commande pour 85 millions d'euros de 18 exemplaires visant à remplacer ceux envoyés sur le front ukrainien. Ils devraient être livrés au plus tard en 2024.

Mais tout comme l’efficacité des drones légers sur le champ de bataille qui a amené les états-majors à revoir leurs plans en la matière, celle des systèmes d'artillerie Caesar pousse également à la réflexion. Déjà, en février dernier, le Premier ministre Jean Castex avait annoncé consacrer 600 millions d'euros à la commande de 33 Caesar Mk II de nouvelle génération et à la modernisation ou au remplacement des 76 canons Caesar actuellement en service.

Une excellente mobilité tactique

Ce système d'artillerie de 155 mm monté sur un châssis de camion est le plus léger de sa catégorie (18 tonnes). Ce très faible poids logistique lui donne une excellente mobilité tactique, pour une cadence de tir de 6 coups/minute à une distance de 40 kilomètres et un réapprovisionnement très rapide de 18 obus/minute. Un gage d’efficacité y compris dans des conditions de combat de haute intensité. En France comme chez ses voisins, la guerre en Ukraine vient changer la donne tant en termes de perception des besoins que de loi de programmation militaire. Si l’armée de Terre devrait à terme disposer de 109 Caesar, le chef d'état-major de l'armée de Terre, le général Pierre Schill, n’exclut pas d’aller au-delà.

Encore faudrait-il que les capacités de production soient au rendez-vous, car ce système d’artillerie autotracté est aussi victime de son succès. Véritable best seller de la société Nexter, le Caesar s’est aussi déjà exporté à 282 exemplaires dans sept pays : Arabie Saoudite, Belgique, Danemark, Indonésie, Maroc, République tchèque et Thaïlande. Or, le cycle global de production d'un Caesar est de 18 à 24 mois. « Une procédure accélérée répondant au rythme d'une économie de guerre », selon Nexter.




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

Dans la même rubrique :
< >