Enderi

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Cyberespace, sujet sérieux pour l’Union européenne ?




Publié par La Rédaction le 23 Mai 2022

La cybersécurité n’est pas un problème futur mais un sujet déjà actuel que nous devons prendre à bras le corps. Malheureusement, tous les pays de l’Union européenne ne sont pas suffisamment développés sur ce nouveau terrain. D’après Urmas Paet, Ministre estonien des Affaires étrangères et eurodéputé du groupe Renew Europe, nous pouvons compter sur l’OTAN.
Découvrez l’avenir de la politique extérieure de l’Union européenne à travers son dernier livre « De spectateur à acteur » (VA Éditions).



Comment justifier l’avancée de l’Estonie en matière de cybersécurité et le retard de certains autres pays même européens ?

Nous avons subi une cyberattaque majeure en 2007, orchestrée par la Russie, et nous avons décidé d'utiliser cette expérience négative à notre avantage et de faire en sorte qu'elle ne se reproduise plus. Nous étions donc très motivés.
 
Ces dernières années, l'UE a assisté à une croissance continue des cyberopérations menées par des acteurs étatiques et non étatiques contre l'UE et ses États membres, révélant des vulnérabilités dans les réseaux essentiels à la sécurité européenne. En outre, chaque conflit comporte aujourd'hui un élément cybernétique. Il est important pour l'UE et ses États membres de renforcer la cyberrésilience et de développer des capacités communes de cybersécurité et de défense afin de répondre à ce type de défis sécuritaires.

L’OTAN est déjà très critiquée pour ses actions militaires usuelles, pourra-t-elle faire le poids en termes de cyberdéfense ?

Une critique constructive n'est jamais une mauvaise chose, mais si l'on fait abstraction de cela, l'OTAN a été, est et restera le plus important garant de la sécurité pour l'ensemble de l'Europe. La cyberdéfense fait partie de la mission essentielle de défense collective de l'OTAN. Nous devons renforcer la coopération entre les États membres et les institutions de l'UE, l'OTAN, les États-Unis et d'autres partenaires stratégiques.



Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.