Enderi






Facebook
Twitter
YouTube

















Pas de video

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

Barkhane : le Groupement tactique désert change de nom et de chef




Publié par le 29 Mars 2021

Le 10 mars dernier, le colonel Gouvernet, chef de corps du 126ème Régiment d’infanterie, s’est vu remettre le commandement du Groupement tactique désert. Il remplace le colonel Vouilloux dans une zone particulièrement hostile.



Un élément clé de la stratégie de Barkhane

Defense.gouv
Defense.gouv
Le GTD-1 Lamy devient GTD Bison. Le 10 mars dernier, le Groupement tactique désert a changé de nom, et de chef. C’est le colonel Gouvernet, chef de corps du 126ème Régiment d’infanterie, qui remplace le colonel Vouilloux. La passation de commandement s’est déroulée sur la Plateforme opérationnelle désert de Gao, au Mali.

Le colonel Gouvernet récupère donc les rênes d’un élément essentiel de l’opération Barhane. Déployé durant plusieurs semaines, le Groupement tactique désert s’est illustré durant 18 actions de combat dans une zone particulièrement hostile. L’occasion pour les militaires qui le composent de porter plusieurs coups durs à l’ennemi, avec la neutralisation de plusieurs groupes armées terroristes, de plusieurs moyens de communication, d’explosifs, de véhicules et d’armes.

400 soldats des forces maliennes

Ce groupement a la particularité d’intégrer dans ses rangs 400 militaires des Forces armées maliennes. Le résultat d’une séquence d’entraînement conjointe d’un mois, en amont de l’opération menée par le GTD. L’illustration parfaite de la coopération et de l’interopérabilité entre les forces maliennes, et les soldats français de l’opération Barkhane.

De son côté, le nouveau commandant du GTD, le colonel Gouvernet, s’estime prêt à relever les défis qui s’imposeront à lui et à ses hommes, alors que l’opération Barkhane se poursuit après six années d’activité intense. « Le Mali est un nouveau grand rendez-vous dans l’histoire du régiment, avec des objectifs, des ennemis et un terrain différents ».




Nouveau commentaire :

ENDERI promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction d'ENDERI se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.