Enderi
RSS
Twitter

Le portail des thématiques industrielles et économiques internationales



Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable

La méthode de raisonnement tactique



Publié par Rodolphe Barkhausen le 8 Avril 2016

La vie est faite d'obstacles, de problèmes à résoudre. Pour résoudre un problème, il faut commencer par le diviser en plusieurs sous-problèmes. À partir d’un certain niveau, les militaires sont formés à réfléchir, selon une méthode qui vaut la peine qu’on s’y attarde.



Crédit image : ArmyAmber
Crédit image : ArmyAmber
« Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité. Un optimiste voit une opportunité dans chaque difficulté », selon Winston Churchill. Les militaires ont plein de défauts, mais ils ont été formés à décortiquer les problèmes qui surviennent et à décider efficacement, avec un plan d’action complet et précis. En opération, leurs problèmes impliquent des vies humaines… Il faut donc réfléchir vite et bien. Pour cela, il existe une méthode. Comme il existe une méthode pour écrire une dissertation, il existe une méthode pour décortiquer un problème tactique. Cela s’appelle... la méthode de raisonnement tactique ou MRT.
 
La méthode de raisonnement tactique est une façon intelligente et efficace de décortiquer une mission. Les militaires adoptent un raisonnement, une façon de penser bien structurée pour atteindre leurs objectifs. Que la tâche soit simple ou compliquée, utiliser une méthode simple et précise augmente fortement le taux de réussite. Et cette méthode peut s’appliquer aux problèmes du quotidien, en entreprise ou ailleurs. C’est particulièrement vrai si vous êtes manager : vos problèmes / missions / objectifs pourront être décomposés, décortiqués, et analysés rapidement. Vous pourrez obtenir un plan d’action précis.
 
Le premier pas est de se poser une série de questions. Toujours les mêmes questions : De quoi s’agit-il ? Pourquoi ? Qui ? Avec qui ? Contre qui ? Où ? Quand ? Comment ?
Ensuite, à partir des réponses que vous avez apportées, il convient de déterminer votre intention. L’intention est le point-clé qui va vous permettre de réaliser votre mission. L’intention doit être composée de quatre choses:
Un effet sur des personnes (ou sur des choses) en un lieu donné, dans un délai déterminé.
Une fois que vous l’avez formulé, vous devez le décortiquer en trois temps :
temps 1 : préparation,
temps 2 : réalisation,
temps 3 : exploitation.
Il est impératif de vous imposer des délais à chaque fois.
 
Prenons un exemple "civil" pour illustrer ce propos. Si vous devez remporter un marché ou une décision, ceci est votre mission. Après réflexion et réponse à toutes les questions préliminaires, votre intention pourrait être par exemple : "Je veux convaincre Untel de (votre mission) en obtenant un déjeuner seul à seul avec lui dans le restaurant XYZ avant la fin de la semaine prochaine". Si vous arrivez à convaincre cette personne, son opinion fera tache d’huile (ou boule de neige) et votre mission sera réalisée.
 
Temps 1: Trouver dans mon réseau quelqu’un de qui je pourrais me recommander. Appeler tôt le matin ou en début de soirée pour éviter le filtre de la secrétaire. L’inviter à déjeuner. Réaliser le temps 1 avant telle date.
Temps 2: Tester mon argumentaire auprès d’une personne de confiance. Reconnaitre les lieux. Passer à l’action et obtenir l’adhésion à mon projet de la part de la personne ciblée, avant telle date.
Temps 3: Orchestrer la diffusion de l’opinion de la personne ciblée pour telle date.
 
Cet exemple peut se décliner sous bien des formes en fonctions des missions qui vous sont confiées. La période de la réflexion est sans doute la plus importante de tout le processus. Au cours du processus, vous devrez aussi déterminer comment sont constituées vos équipes pour être le plus efficace possible. À vous de bien connaître les personnes avec qui vous travaillez.
 
Maintenant que vous en savez un peu plus sur la méthode de raisonnement tactique, si vous êtes un bon sceptique, vous allez la tester, et surtout, vous allez l’adapter à vos méthodes de management personnel. Mais le fait de formaliser les missions que vous recevez sera déjà un grand pas pour savoir ce qu’on attend de vous vraiment. Ensuite, c’est votre réflexion qui entre en jeu. Se rappeler que le fossé entre l’ignorance et la connaissance est bien moins important que le précipice qu’il y a entre le savoir et l’action.
 


Rodolphe Barkhausen est officier Saint-Cyrien au parcours atypique. 
Actuellement en congé sans solde pour convenance personnelle, il vit en Polynésie avec son épouse, professeur de lettres classiques.  
Il est aussi l’auteur du blog mon-capitaine.com  qui s’adresse aux jeunes leaders, civils et militaires pour leur transmettre des techniques et des bonnes pratiques de management et de communication.















Articles les plus lus ce mois